Des images pédopornographiques saisies sur l’ordinateur de Chérif Kouachi, l’un des auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo

L’affaire remonte en fait à 2010, lorsque l’ordinateur de Chérif Kouachi, saisi dans le cadre d’une affaire traitant d’évasion de détenus, avait été fouillé par les enquêteurs qui avaient trouvé des images pédopornographiques.

On y voit des enfants, filles et garçons, « se faire violer par des adultes et pratiquer des fellations », raconte le Canard Enchaîné.

Rien que ce fait, à l’époque, aurait dû valoir jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

Le parquet de Paris a informé celui de Nanterre, dont dépendait Chérif Kouachi. Mais aucun juge d’instruction n’a été désigné à l’époque. Et le dossier a été oublié…