Deux jeunes djihadistes, revenus de Syrie, tués à Verviers: des kalachnikovs et des vêtements policiers ont été trouvés dans l’appartement (vidéo et photos)

Dans le cadre d’un dossier du parquet fédéral, un juge anti-terrorisme de Bruxelles a fait exécuter une dizaine de perquisitions dans les arrondissements de Bruxelles, Verviers et Hal-Vilvorde, a expliqué le magistrat fédéral dans une salle de presse bondée, avec plusieurs dizaines de journalistes belges et étrangers. L’enquête portait sur une cellule opérationnelle composée notamment de personnes qui revenaient de Syrie et planifiaient des attentats terroristes d’envergure contre des services de police, et ce de manière imminente. L’attaque ne visait pas nécessairement Bruxelles.

Lors de la perquisition à Verviers (dans la rue de la Colline, dans une ancienne boulangerie), les suspects ont ouvert le feu sur les policiers avec des armes de poing et de guerre. Deux terroristes ont été tués, un troisième a été interpellé. Aucun civil ou agent n’a été blessé.

Selon une source policière, « grâce à cette intervention, un Charlie Hebdo a été évité en Belgique ».

Un lien avec Coulibaly ?

Selon le parquet, aucun lien n’a été établi ni avec les événements survenus en France, ni avec le Carolo arrêté pour ses rapports avec Amedy Coulibaly, contrairement à ce qu’affirmait LCI en début de soirée. « L’enquête avait été ouverte avant l’attaque de Charlie Hebdo », dit le parquet. Selon LCI, ces trois jeunes djihadistes revenaient de Syrie : ils auraient suivi la filière de Coulibaly, l'auteur notamment de la fusillade dans l'Hyper Casher la semaine dernière à Paris. Le site de la chaîne en continu expliquait: « Il existe un lien entre l'opération menée en Belgique et le réseau de soutien à Amédy Coulibal ». La chaîne cite Christophe Moulin, spécialiste police-justice : « Il s'agit d'un groupe qui s'occupait des départs en Syrie et ausi de la fourniture d'armes au grand banditisme et à des groupes islamistes »

"Les trois hommes ont été surveillés durant une longue période. Ils revenaient des zones de conflit - sans doute la Syrie - et ils avaient planifié une attaque contre un poste de police. Ils possédaient des kalachnikovs », affirme aussi le Standaard.

Voici une première vidéo de l’assaut :

Une conférence de presse sera organisée vendredi à 11h00. Et le niveau d’alerte a été relevé par l’Ocam à trois sur quatre pour la police, mais reste à deux pour le reste de la population.

Les riverains choqués

La police a dit aux riverains de rester cloîtrés chez eux et de baisser les volets. La rue du Palais ainsi que celle des Écoles ont donc été fermées à la circulation.

Le riverain de la maison mitoyenne à celle de l'assaut nous a donné une description des habitants de cette maison divisée en appartements: "Ce sont des appartements du CPAS, ou plutôt, c'était parce qu'il y a eu un début d'incendie à l'étage et je suppose que c'est inhabitable. Je ne connais que le vieux monsieur qui habite là depuis 6 ans. Pour le reste, les locataires changent régulièrement et franchement ce n'est pas très fréquentable..."