Un joueur de Blegny en P1 liégeoise se fait mordre le nez par son adversaire du Patro Lensois

"J’en ai connu des choses au foot, et j’ai déjà joué contre toute sorte de joueurs. Mais je n’avais encore jamais été mordu! ", a commenté le joueur de l’Entente Blegnytoise. "Bien sûr les petits esprits sont facilement influençables et s’identifient à ce qu’ils voient à la télévision (un certain Suarez a la Coupe du Monde lui a donné des idées). Malgré cela, on peut ‘péter un plomb’, mais la moindre des choses, la base de l’éducation, c’est de s’excuser. Julien Rasquin, en plus d’être un joueur incorrect, mal éduqué, n’est même pas capable d’assumer et a choisi de partir par la porte de derrière. Au plaisir de se retrouver sur un terrain. Ma carrière n’est pas finie".

La réponse de Julien Rasquin

"Je vous promets qu’il n’y a jamais eu la moindre morsure intentionnelle", témoigne Julien Rasquin. "Le capitaine de Blegny a été touché au nez mais cela est consécutif à un duel aérien où je voulais anticiper. Il y a bien eu contact et je peux vous assurer que j’ai eu moi-même très mal aux dents. Je me suis par ailleurs immédiatement excusé et il est vrai que j’ai quitté la buvette très rapidement car je ne voulais pas que la tension s’accentue entre les deux groupes. Je pense que Blegny était aussi quelque peu déçu d’avoir perdu au terme d’un match équilibré. Je ne vois pas pourquoi j’aurais tenté de blesser un autre joueur alors que je suis un garçon correct dans mon jeu. Je n’ai pris que deux cartes jaunes en treize matches tout en rappelant que l’arbitre n’a même pas réagi durant la rencontre".

Le coach Henri Verjans a par ailleurs pris la décision de sortir son joueur vu la tension grandissante à la 63e minute de jeu.