Hannut: l’éclairage rétabli sur les terrains du RFC

Dès le 26 janvier, un nouveau compteur électrique, pour remplacer l’ancien qui n’était plus aux normes, sera mis en place. Ce qui, dans la foulée, permettra de rétablir l’éclairage sur les terrains de foot C et D ainsi que sur la moitié du terrain B, a annoncé jeudi soir au conseil communal de Hannut Pascal Deprez. L’échevin des sports répondait à une question du conseiller cdH Benoît Cartilier.

« Pour l’éclairage de la seconde partie du terrain B, il faudra encore patienter », a déjà prévenu Pascal Deprez. Un avis d’expert doit être demandé pour identifier l’origine du dysfonctionnement électrique. «  Nous ne pouvions pas le demander plus tôt. Il fallait attendre pour cela que le nouveau compteur électrique soit mis en place », s’est-il immédiatement défendu, prévenant du coup toute attaque. En particulier, celle d’avoir fait traîner le dossier.

Les problèmes électriques au RFC remontent à plus d’un an. Ils se sont accélérés il y a deux mois lorsqu’en décembre, les autorités communales ont pris un arrêté de fermeture provisoire des trois terrains (B, C et D). Les 175 jeunes joueurs du club de foot hannutois se sont retrouvés sans espace d’entraînement. Mais aussi sans buvette, et sans rentrées financières «  Le compteur électrique n’était plus aux normes. Des étincelles sortaient même des fils dénudés. Nous avions demandé aux dirigeants du RFC de ne plus l’utiliser, malgré cela, certaines personnes essayaient quand même de mettre l’éclairage. Nous n’avons pas voulu prendre de risque », justifie Manu Douette.

En ce début janvier, les dirigeants du RFC hannutois ont été prévenus du planning des travaux qui permettront de rétablir l’accès aux terrains. Maintenant que ce calendrier se confirme, ils se réjouissent. «  Ce qui nous révolte, c’est qu’on ait mis autant de temps à résoudre ce problème d’éclairage. Cela fait un an et demi que ça dure », réagit Mike Bekaert, le coordinateur des jeunes.

Le bourgmestre ff se défend d‘avoir fait traîner le dossier. «  Le temps d’identifier le problème, d’établir le cahier des charges et de faire les appels d’offres, nous n’aurions pas pu aller plus vite », se défend-il.

Les installations appartenant à la commune, un budget de 50.000 euros a été voté pour ces travaux électriques. Une somme de 42.000 euros a déjà été investie.