En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Olivier Maroy s’inquiète des kots à Louvain-La-Neuve: "La situation est préoccupante"

C’est connu, la recherche d’un kot à Louvain-la-Neuve s’avère souvent fort compliquée. Olivier Maroy (MR), député wallon, s’est inquiété de la situation. Il dénonce les pratiques de certaines agences immobilières actives sur le campus et soumet trois propositions pour « mettre de l’ordre » dans tout cela.

« Il y a urgence à mettre de l’ordre dans certaines pratiques où l’on profite de l’inexpérience de l’étudiant ». Tel est l’objectif visé par le député wallon Olivier Maroy (MR) dans sa question orale au ministre du Logement Paul Furlan (PS). Le constat du député orp-jauchois est limpide : « à Louvain-la-Neuve, il y a les kots loués par l’UCL et ceux loués par des privés. Souvent, ces derniers confient la gestion à des agences. Certaines d’entre elles, je ne dis pas toutes mais bien certaines, ont des pratiques douteuses. »

Olivier Maroy pointe l’exemple des remises de kot à la fin du bail. « Lors de l’état des lieux, il peut y avoir de l’abus. C’est-à-dire que l’usure normale ou les dégâts, car ça peut arriver aussi, sont parfois facturés à la tête du client. C’est pourquoi je propose l’idée d’une grille objectivée des dégâts. Par exemple, dire un cordon de douche, c’est autant. On éviterait ainsi d’avoir parfois des montants exorbitants. Le recours à des méthodes proches de l’intimidation au moment de l’état des lieux de sortie a également été dénoncé par différents intervenants. »

> Toutes les propositions d’Olivier Maroy et son interview complète à lire dans La Capitale Brabant Wallon de ce samedi.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo