Bruxelles: la méthode humoristique pour déradicaliser les jeunes (vidéo)

Le comédien Zaki Chairi, très actif dans le milieu associatif, vient de publier une vidéo pour le moins comique sur les signes de radicalisation chez les jeunes. Un film qui tourne en dérision la campagne de sensibilisation #StopDjihadisme lancée par la France la semaine passée. « C’est une façon de déstresser les gens par rapport à une problématique angoissante et qui vire à la psychose dans notre société. L’humour est parfois un outil plus puissant que de longs discours », explique l’acteur bruxellois. « Face à la surenchère actuelle des politiques dans les mesures à prendre pour lutter contre ce phénomène, on a décidé de montrer ce à quoi la déradicalisation pourrait ressembler. »

Dans cet « institut spécialisé », les jeunes djihadistes sont, pêle-mêle, obligés d’écouter du Jusitn Bieber, de manger du cochon ou de respecter une minute de silence pour la liberté d’expression. Mais le mieux reste encore de regarder la vidéo, déjà vue plus de 10.000 fois en une nuit.

L’interview complète de Zaki Chairi à lire ce mercredi 4 janvier dans La Capitale.