Le président waterlootois, Pierre Pirotte: «On doit bien rigoler de nous» (Promotion B)

« J’ai parfois l’impression qu’on se moque de moi ! » Le président de Waterloo, Pierre Pirotte, n’y va pas par quatre chemins quand on lui demande son avis sur le match qu’a joué son équipe ce dimanche face à Assesse.

L’homme fort du club brabançon wallon est effectivement déçu du visage affiché par son équipe. « Nous avons joué à notre niveau seulement durant les dix dernières minutes », regrette-t-il. « J’ai vu mon équipe évoluer au ralenti, avec le frein à main. Nous étions deuxièmes sur tous les ballons et nous avons fait trop de bêtes fautes… Il a fallu qu’on soit réduit à neuf, puis à huit, pour commencer à jouer ! »

En effet, l’arbitre a dû sortir un grand nombre de cartons ce dimanche et Waterloo aura terminé le match avec trois joueurs en moins suite aux exclusions de Terwagne, Miceli et Biot, le capitaine et entraîneur de l’équipe ! « Il ne faut cependant pas en vouloir à l’arbitre », assure Pierre Pirotte. « Il a mis des cartons logiques et aurait même pu être plus sévère par moments ! De plus, Biot et Miceli ont pris leurs deuxièmes cartes pour rouspétance… Avec l’expérience qu’ils ont c’est inacceptable  ! »

Pour le Président de Waterloo, c’est la mentalité qui fait défaut dans le groupe.

Retrouvez la suite de l’article dans nos éditions La Capitale Bruxelles et Brabant wallon de ce mardi 10 février.