Serge Kubla incarcéré à la prison de Saint-Gilles: "Il reconnait certains faits, mais nie les accusations de corruption", dit son avocat (vidéos)

Le bourgmestre de Waterloo Serge Kubla (MR) a été inculpé et placé sous mandat d’arrêt ce mardi pour «corruption concernant une personne qui exerce une fonction publique dans un état étranger» par le juge d’instruction de Bruxelles Michel Claise. Le parquet fédéral a confirmé nos informations dans un communiqué transmis à Belga.

Les faits litigieux concernent les activités en République démocratique du Congo du groupe industriel Duferco, ce dernier étant suspecté d’avoir, au travers de la corruption d’agents publics congolais, «favorisé l’évolution d’investissements importants dans le secteur du jeu et des loteries», selon le communiqué.

Ces fonds auraient été transmis au moins pour partie par l’intermédiaire Serge Kubla, ancien ministre wallon de l’Economie.

Celui-ci est soupçonné d’avoir remis 20.000 euros à l’épouse de l’ancien Premier ministre congolais Adolphe Muzito, en exercice entre 2008 et 2012, lors d’une rencontre à l’hôtel «Président» de Bruxelles à titre d’acompte sur une somme évaluée à 500.000 euros.

Plusieurs milliers d’euros reçus ?

Selon le site internet du journal «De Tijd» qui s’appuie des sources bien informées, M. Kubla aurait lui-même reçu «plusieurs centaines de milliers d’euros» de l’entreprise sidérurgique via une société écran off-shore.

Agé aujourd’hui de 67 ans, M. Kubla a été placé sous mandat d’arrêt «compte tenu des risques de collusion avec d’autres intervenants à ce stade de la procédure», précise le communiqué du parquet fédéral. Le bourgmestre de Waterloo a été incarcéré à la prison de Saint-Gilles.

Son inculpation et son arrestation ont été précédées de plusieurs perquisitions menées mardi matin par la police fédérale à la demande du magistrat instructeur.

Le parquet fédéral précise dans son communiqué qu’il avait saisi le juge Claise le 17 novembre 2014 d’en informer «notamment à charge de Monsieur Kubla» du chef de corruption concernant une personne qui exerce une fonction publique dans un état étranger.

La direction de Duferco n’a pas souhaité faire de commentaires.

"Il nie toute forme de corruption"

«C’est un homme blessé», a déclaré l’avocat de Serge Kubla, Me Roland Forestini, à la RTBF, réagissant à l’inculpation du bourgmestre de Waterloo. «Il nie toute accusation de corruption

«C’est difficile pour lui», a déclaré Me Forestini, signalant que l’arrestation de l’ancien ministre wallon a eu lieu à 06h05 du matin à son domicile de Waterloo. «Il reconnait le paiement d’une facture et le fait d’avoir joué les intermédiaires pour le groupe Duferco, mais cela n’a aucun lien avec ses activités politiques en tant que bourgmestre», a ajouté l’avocat.

Sur RTL-TVI, l’avocat a ajouté qu’il est «impossible de faire des affaires au Congo d’une autre manière» et que M. Kubla est incarcéré pour des «raisons techniques». «Ce n’est pas le personnage central du dossier», a-t-il également indiqué.

Voici sa réaction en vidéo:

Réactions au parlement wallon

Alors que le président du MR réclame sa démission, et que Florence Reuter dit être sous le choc, voici d’autres réactions en vidéo :

Réactions à Waterloo :