Inculpation Kubla: la première échevine empêchée de Waterloo Florence Reuter se dit "complètement sous le choc"

«Je suis choquée après avoir appris la nouvelle par la presse, comme tout le monde. Il est prématuré de faire un commentaire à ce stade: j’attends des informations, je n’en ai pas et pour l’instant, on digère tous la nouvelle. En ce qui concerne une éventuelle démission, c’est d’abord à Serge Kubla de prendre cette décision. On attend de voir ce qui va se passer», indique Florence Reuter.

Si elle devait succéder à Serge Kubla en tant que première échevine, Florence Reuter devrait d’abord renoncer à son siège de députée régionale. Une possibilité sur laquelle elle ne désire faire aucun commentaire, estimant la question complètement prématurée.