Serge Kubla est en prison: tout démarre avec un… assassinat présumé!

On reproche donc des faits de corruption à l’homme fort de Waterloo, mais le dossier s’est ouvert suite à la disparition subite, il y a six mois, d’un comptable belge qui aurait joué les intermédiaires entre Duferco et l’Afrique !

Tout démarre voici six mois environ, lorsqu’une femme signale aux autorités judiciaires belges l’étrange disparition de son mari et père de ses enfants, qui n’a plus donné signé de vie depuis qu’il est parti pour affaires au République Démocratique du Congo. L’homme est expert-comptable et connu pour être lié au milieu des affaires. Il a aussi une nouvelle compagne africaine établie en Allemagne, où une commission rogatoire des enquêteurs fédéraux belges s’est rendue fin 2014 pour tenter d’éclaircir les circonstances de ce qui pourrait être un enlèvement, voire un assassinat.

Un versement de 20.000 euros

Au fil des investigations, il est apparu que ce comptable jouait un rôle d’intermédiaire, de « lobbyman », dans une grosse opération financière entre le Congo et la Belgique. En bref, il était question de créer en République Démocratique du Congo une nouvelle loterie nationale, la SONAL, dans laquelle il était possible d’investir. Et la Société Duferco, connue pour ses aciéries à la Louvière et Clabecq, a été intéressée par ce projet, pour y puiser des gains voire des promesses d’intérêts pour ses activités sidérurgiques. Et de l’argent aurait été versé, en passant par le biais de ce comptable aujourd’hui disparu, qui aurait notamment servi d’intermédiaire entre Duferco et le premier ministre congolais du président Kabila, à l’époque, Adolphe Muzito.

Et Serge Kubla, via son ancien rang de ministre wallon de l’Économie, aurait servi de relais pour remettre une somme de 20.000 euros à l’épouse d’Adolphe Muzito. Selon nos sources, il s’agissait d’un acompte sur un montant de 500.000 euros, mais il ne nous est pas précisé s’il s’agit là de l’investissement de mise globale ou du « matabiche » à s’acquitter. Toujours est-il que la somme des 20.000 euros a été versée par Serge Kubla.

Une info à lire dans un dossier de deux pages, consacré à cette « affaire », à lire dans nos éditions de ce mercredi