Une éclipse solaire pourrait provoquer des problèmes d’électricité sur toute l’Europe, le 20 mars

Dans la matinée du vendredi 20 mars, le soleil s’assombrira sur l’Europe durant deux bonnes heures. Les pays dont une grande partie de l’électricité provient de l’énergie solaire doivent s’attendre à une forte baisse de la production durant cette période.

«Le problème n’est pas qu’il y aura trop peu d’électricité durant l’éclipse. C’est plutôt la vitesse à laquelle l’ombre de la Lune, durant une journée sans nuages, réduira d’abord la production de toutes les installations photovoltaïques en Europe, avant que celle-ci ne revienne à la normale», a expliqué à l’ats Christian Schubert, de Swissgrid, la société nationale pour l’exploitation du réseau.

C’est pourquoi les centrales conventionnelles à gaz, à charbon et hydraulique de toute l’Europe devront simultanément augmenter leur production, avant de la réduire à nouveau. «Ce sont surtout les pays qui recourent à une grande part de photovoltaïque qui seront concernés, comme l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne», relève M. Schubert. Ce sera surtout la météo qui déterminera jusqu’à quel point les effets de l’éclipse se révéleront «dramatiques», selon Christian Schubert. Si le soleil brille sur toute l’Europe et qu’il disparaît subitement, la chute de la production électrique sera marquée. Elle pourrait atteindre jusqu’à 30 gigawatts, ce qui correspond à 30 fois la puissance de la centrale nucléaire de Leibstadt.

Si au contraire le temps est couvert le jour de l’éclipse, le réseau sera de toute façon déjà alimenté par d’autres centrales électriques. La fluctuation sera alors beaucoup plus modeste et le risque de panne de courant diminuera également.