Soumagne: les ambulanciers travaillent désormais avec des gilets pare-balles

Christophe Jaegers, le patron de la société d’ambulances Moreau-Jaegers, vient de faire l’acquisition de quatre gilets pare-balles à 1.250 euros la pièce pour ses ambulanciers. Ce sont les mêmes gilets que ceux portés par les policiers fédéraux, des SAT (Sioen Armour Technology). Ils sont en kevlar, une résine qui résiste à des balles de 9 mm et de Magnum 357.

« Ils sont également pare-lames pour les coups de couteau », précise Christophe Jaegers qui nous explique sa démarche. « Récemment, lors d’une intervention urgente, mes ambulanciers ont dû charger une personne très alcoolisée. Une fois le patient chargé dans l’ambulance, ce dernier a sorti un couteau de sa poche et a agressé l’ambulancier. Il ne s’y attendait pas du tout…  ».

Retrouvez l’interview du patron de la société d’ambulance dans les journaux du groupe Sudpresse de ce samedi ou dans nos éditions numériques.