Wasseiges: ivre, elle accroche un véhicule sans s’en apercevoir

L’accrochage n’avait pas échappé à des témoins. Lorsqu’Annick a repris le chemin inverse, elle a été arrêtée par eux. Elle s’est excusée aussitôt auprès du propriétaire du véhicule et lui a proposé un constat à l’amiable. Ce qu’il a refusé, expliquant que vu sa fuite, il avait déjà appelé la police.

Sur ces mots, Annick aurait voulu s’enfuir et dans sa précipitation à éviter les forces de l’ordre aurait accroché un second véhicule. Ce qu’elle dément.

Hier, à l’audience du tribunal de police de Huy où elle est poursuivie pour cette perte de contrôle, ivresse, alcoolémie et délit de fuite, le ministère public a requis contre elle une peine d’amende de 2.400 euros, trois mois de déchéance du permis de conduire et l’obligation de passer les examens médico-psychologiques.

Son avocat a expliqué les difficultés que rencontre la Wasseigeoise. Il reconnaît son problème d’alcool lié notamment à un parcours de vie particulièrement difficile. « Elle avait cessé de boire pendant une période assez longue. Mais le jour où son fils s’est pendu, elle a replongé. ». Il sollicite une peine de travail. Le tribunal a ordonné une enquête sociale pour vérifier sa faisabilité. Le procès a été remis au 5 mai.