Horecatel: l’assiette du futur sera très connectée

Que trouverons-nous dans notre assiette demain ? Au Wex, à Marche, le salon Horecatel ouvre le débat en donnant, notamment, la parole à Dorothée Goffin, directrice du tout nouveau « Smart Gastronomy Lab » wallon et à son équipe.

On connaissait déjà le frigo intelligent (NDLR : il peut vous proposer des recettes en fonction de ce qu’il vous reste dans le frigo, par exemple), on pourra bientôt disposer d’instruments comme le couteau qui détecte si un aliment est suffisamment frais.

« Notre laboratoire travaille sur le projet d’un four intelligent. À terme, cet appareil pourra alerter l’utilisateur lorsqu’un volatile sera cuit à point par exemple… » L’imprimante 3D alimentaire, qui devrait être accessible à tous d’ici la fin de l’année (coût estimé : 1.500 euros) apportera, elle aussi, son lot de nouveautés. « On pourra imprimer ses propres sujets en chocolat, en sucre… » A moyen terme, nos cuisines pourraient très bien aussi être équipées de centrifugeuses à tubes où l’on pourra développer sa propre culture d’algues.

Retrouvez notre dossier complet dans le journal La Meuse – Luxembourg de ce mardi.