Commémoration du bicentenaire de la bataille de Waterloo: les organisateurs envisagent une troisième reconstitution

La décision n’est cependant pas encore prise de manière formelle. Cette troisième reconstitution permettrait de résoudre un problème: les 120.000 places payantes proposées au public pour les reconstitutions prévues les 19 et 20 juin sont pratiquement toutes vendues alors que la demande reste très forte.

Cette troisième reconstitution à mettre sur pied dans la journée du dimanche 21 juin pourrait également contribuer, même si elle entraînera des frais supplémentaires, à un amortissement plus aisé des importants coûts de la manifestation en matière de sécurité. Pas moins de 200.000 personnes sont en effet attendues sur les lieux en un week-end, et des précautions spécifiques -et coûteuses- doivent être prises par l’ABSL en concertation avec les services compétents.

Outre un calcul coûts-bénéfices à affiner, l’organisation d’une troisième reconstitution qui pourrait attirer 25.000 personnes supplémentaires est liée à d’autres variables. Comme l’accord des reconstituants -les organisateurs espèrent en mobiliser au moins 2.000 sur les 5.000 qui participeront aux deux reconstitutions déjà prévues- et l’autorisation des services chargés de la sécurité tout au long du week-end. Il faudra aussi veiller à ne pas concurrencer d’autres manifestations prévues le dimanche dans le cadre du bicentenaire.