Le marché du travail intérimaire en hausse en 2014

Le secteur a connu un nombre record d’étudiants jobistes, franchissant le cap des 200.000 (+7%), et une augmentation du nombre des 50 ans et plus dans la population intérimaire. Le volume d’heures dans le secteur de la construction a également bien augmenté (+30%) pour atteindre les 4,1 millions.

Au total, 571.732 intérimaires (+7%) ont été recensés en 2014, soit quelque 90.000 équivalents temps plein.

2015 devrait enchaîner avec la même tendance haussière puisqu’une progression de 10,8% a été relevée au premier trimestre.

La Fédération a par ailleurs confirmé l’effet de saturation observé dans le domaine des titres-services. Elle s’interroge par ailleurs sur les défis à relever par les entités fédérées afin de mener à bien la régionalisation du dispositif, effective le 1er janvier prochain.

A l’occasion de la présentation de ces résultats annuels, les responsables de Federgon ont salué les décisions des gouvernements fédéral et flamand de mettre fin à l’interdiction du recours au travail intérimaire pour le service public. «Une collaboration étroite entre les prestataires de services RH privés et le secteur public contribuera à une modernisation de la politique RH de l’administration et à une augmentation de l’efficacité des services publics.» L’organisation attend des autres entités fédérées qu’elles permettent aussi à leurs administrations respectives de recourir au travail intérimaire.

Les autorités fédérales sont, elles, invitées à lever les interdictions et restrictions en matière de recours à l’intérim pour certains secteurs particuliers comme le déménagement, la batellerie et le secteur graphique.