Herve: un des derniers fabricants de Herve au lait cru prêt à renoncer suite à un contrôle de trop de l’Afsca

Cette nouvelle affaire pose une question de fond : «  a-t-on envie de conserver nos artisans ? » Question d’autant plus importante que le Herve bénéficie d’une Appellation d’origine protégée. Pour José Munnix, «  il y a un lobby, là derrière : celui des grandes surfaces. On veut en arriver à nous obliger d’ioniser les aliments pour en faire des produits morts et dénaturés. »

> Le témoignage du producteur dans notre édition de ce mardi 12 mai et en version PDF ICI