Un mur de 2,50 m érigé à Wattrelos... pour éviter les gens du voyage: "Nos concitoyens se plaignent de cambriolages et d’intrusions"

La palissade sera dressée à la hauteur de l’aire d’accueil que la France veut construire juste à la frontière, en faveur des gens du voyage. « C’est une mesure de précaution pour la sécurité de nos concitoyens qui se plaignent déjà de cambriolages ou d’intrusions dans leur jardin », explique le bourgmestre Alfred Gadenne.

« Il ne va pas y avoir un mur tout le long de la frontière comme le laissait sous-entendre Vivacité ce matin (lisez ce vendredi). C’est n’importe quoi », précise d’emblée le bourgmestre Alfred Gadenne. « Il y a bien un mur qui va être construit à notre demande, mais à la hauteur du futur centre d’accueil que la municipalité de Wattrelos va aménager à la frontière. Nous voulons éviter que les gens ne passent trop facilement chez nous, comme c’est le cas actuellement. Ce n’est pas un centre fermé : les gens du voyage peuvent sortir, mais ils ne pourront plus arriver directement à Herseaux-Ballons en passant derrière le terrain ».

Il y a déjà un camp sur place, juste à côté du terrain où va être aménagée la nouvelle aire d’accueil. Une partie déménagera vers le nouveau centre, une fois construit. Les gens du voyage que nous avons pu interroger sur place ignoraient qu’une palissade allait être construite. « Ah bon, la frontière belge est si près que cela ? » s’étonnait même un homme, qui fait un peu office de vigile à l’entrée du camp.

> Les commentaires des gens du voyage, l’interview du bourgmestre de Mouscron et plus de détails à lire dans Nord Eclair Mouscron de ce samedi.