Le mur de la honte à Wattrelos: "Nous n’avons pas demandé ce mur!", dément le bourgmestre de Mouscron

Ce mur a ainsi rapidement été qualifié de mur de la honte. Et depuis trois jours, Alfred Gadenne, le bourgmestre de Mouscron le clame haut et fort : « Nous n’avons pas demandé ce mur. Il était prévu dans le projet des Français dès le départ. Nous ne sommes pas contents de ces reproches qu’on veut nous faire. Moi je n’ai pas de problèmes avec les gens du voyage. Ce projet est un projet français et ce n’est pas correct que les Français disent que c’est à la demande du bourgmestre de Mouscron. Ils ont imaginé eux-mêmes ce projet », affirme-t-il.

Et selon lui, ce mur n’est pas prévu pour éviter que les gens du voyage viennent voler en Belgique. « Il est prévu pour qu’il y ait un peu d’intimité par rapport aux gens du voyage. C’est comme si vous alliez en camp de vacances. Vous avez les voisins tout près et vous les voyez et eux vous voient. Il faut de l’intimité. »

> Les suites de ce dossier à lire dans le Nord Eclair Mouscron de ce lundi.