Woluwe Saint-Lambert part en campagne contre les vols de nuit (vidéo)

L’initiative annoncée vendredi par le député-bourgmestre FDF, Olivier Maingain, et l’échevin de l’environnement, Gregory Matgen (Liste du Bourgmestre), vise à pousser le gouvernement fédéral à repenser la fonction de l’aéroport et à prendre des mesures pour en limiter les nuisances subies par les riverains.

Pour les deux mandataires, on peut admettre qu’en raison de la localisation historique de l’aéroport de Bruxelles National, cette commune du sud-est de la capitale soit survolée, mais de manière épisodique.

Il est temps, par conséquent, que le gouvernement fédéral adopte un véritable plan de mesures structurelles et ce, sans délai, en commençant par la planification de la fin des vols de nuit, de 22h00 à 07h00. Plusieurs aéroports européens, situés aux portes d’une grande ville, se sont vus interdire toute activité nocturne, mais cela ne les a pas empêché de poursuivre leur exploitation sans difficultés économiques et sans restriction d’emplois.

MM. Maingain et Matgen estiment que si une telle décision n’est pas prise dans les tout prochains mois, «il y a fort à parier que d’ici à la fin de la législature fédérale (mai 2019), le gouvernement De Wever/Michel n’aura plus la capacité d’assumer un tel choix».

La campagne de mobilisation reposera sur le placement d’affiches et de bannières sur les bâtiments communaux, mais aussi sur la mise à disposition de tels supports à l’attention des citoyens que les autorités locales espèrent voir se fédérer autour de la campagne.

Cette initiative dont l’objectif est de souder les habitants de la commune autour de cette problématique, entend aussi inciter les Bruxellois à soutenir cette démarche et à mieux se faire respecter par le gouvernement fédéral.