Près de 40% des trains supprimés jeudi matin suite à la grève du SACT: "Aucune région n’est épargnée"

«Certains conducteurs ont pris le départ, mais tout dépend d’un dépôt à l’autre», précise Nathalie Pierard, de la SNCB.

Au total, 50% des trains circulent sur la ligne Bruxelles-Ostende, tout comme sur la ligne Mons-Charleroi-Namur, précise un porte-parole d’Infrabel. Près de 40% des trains roulent sur l’axe Bruxelles-Liège et Bruxelles-Namur-Luxembourg, tandis que 90% du trafic ferroviaire est assuré entre Bruxelles et Charleroi ainsi que Bruxelles et Courtrai. Huit trains sur dix prennent le départ sur les lignes Bruxelles-Anvers, Bruxelles-Tournai et Anvers-Gand. Par ailleurs, 75% des trains circulent entre Liège et Namur, contre 70% entre Bruxelles et Mons. La ligne la plus touchée est celle reliant Hasselt et Louvain, avec seuls 10% des services assurés, conclut Infrabel.

La situation devrait encore évoluer au cours de la journée.

Le SACT, qui affirme représenter un tiers des 3.800 conducteurs de train, revendique de meilleures conditions salariales, notamment une révision du système de calcul des primes et une modification de l’échelle barémique après 12 ans de service, au lieu de 18 ans. Il dénonce également des conditions de travail particulièrement difficiles pour les conducteurs de train, évoquant une «cadence de travail infernale» et une «déshumanisation des prestations».