300 millions d’euros de prêts octroyés par la Société wallonne de crédit social en 2014

La SWCS, principal acteur du crédit social, draine un public précaire ou modeste qui n’a pas, ou très malaisément, accès au secteur bancaire traditionnel, en raison de la faiblesse de ses revenus, ou faute de fonds personnels suffisants en complément du prêt demandé.

Le montant des prêts hypothécaires accordé l’an dernier s’est élevé à 300 millions, dont 90% allaient à l’achat, le solde étant dévolu à la rénovation d’habitations. 44% de ces emprunteurs avaient moins de trente ans.

Le prêt Ecopack a de son côté financé 6.199 travaux relatifs à de meilleures performances énergétiques, pour un montant total de 53.654.078 euros, au taux d’emprunt de zéro pour cent.

Paul Furlan a également évoqué la réforme qui devrait permettre, dès janvier prochain, l’octroi de prêts à taux zéro pour la rénovation d’habitations de plus de vingt ans, dans le cadre de la prime Renopack.

La directrice générale de la SWCS, Nathalie Ombelets, a pour sa part souligné que la société permettait l’octroi de prêts allant jusqu’à 120% de la valeur du bâtiment concerné. Chaque octroi est précédé d’une étude destinée à éviter un possible surendettement, et suivi d’un accompagnement de l’emprunteur. Cela permet aujourd’hui de limiter à 2,5% le niveau de contentieux pour primes impayées.