Stéphanie achète trois chiens malades dans une animalerie

Stepfanie est dévastée. Il y a deux semaines, la jeune femme originaire de Binche découvre que Hatchi, son chien d’un an et demi a des problèmes de vue. L’animal semble avoir du mal à ouvrir ses yeux autour desquels se forment des croûtes et de l’inflammation ainsi qu’une dépigmentation sur le museau et autour de la bouche de l’animal. Le diagnostic de son vétérinaire est sans appel : le chien est victime de l’akita VKH une maladie rare causée par des problèmes de consanguinité.

Consanguinité

Avec son compagnon, Stéphanie a deux autres toutous en parfaite santé issus d’un accouplement avec des chiens d’amis. Pour elle, le responsable désigné des problèmes de ses autres chiens est tout désigné : l’animalerie. «  Les chiens que nous avons depuis la naissance sont en parfaite santé. Il semblerait donc que le problème vienne de l’animalerie. Le vétérinaire nous a expliqué que le virus VKH était un virus héréditaire issu de la consanguinité des animaux. Dans les animaleries ils font souvent importer des animaux des pays de l’est. Le VKH est d’ailleurs une maladie venue de Chine. »

Mort d’ici un an

Pour soigner leurs animaux, Stepfanie et son compagnon ne savent rien faire d’autre que de lui offrir de l’affection. « Nous avons déjà dû débourser 3 000 euros pour offrir une alimentation qui convient à Yuhmy sujet à des diarrhées et des vomissements. Pour Hatchi nous allons nous battre mais nous devons nous faire une raison. Les médicaments que nous lui donnons ne peuvent que rallonger sa vie mais à terme notre chéri est condamné. »

Résignés à voir son compagnon s’en aller, Stépfanie et son compagnon ont décidé de mener un combat l’importation d’animaux provenant de l’Est. Leur but ? Empêcher que d’autres personnes ne se retrouvent dans leur situation. Le couple a d’ailleurs lancé une pétition sur Internet.

https ://lapetition.be/en-ligne/STOP-a-l-importation-d-animaux-prevenant-de-l-Est-15984.html