Jean-Claude Van Damme vend sa maison californienne pour 9.999.000 dollars

«Il a fait construire une autre maison, sur un rocher », explique son père, Eugène Van Varenberg.

4803 Roma Ct, Marina del Rey, California 90262. C’est l’adresse de Jean-Claude Van Damme à Los Angeles. Le Belge le plus connu au monde, loin devant Eddy Merckx et Tintin, avait acheté cette demeure située au bord de l’océan Pacifique en juillet 2012. À l’époque, il avait déboursé 6 millions de dollars, soit 150.000 de plus que le prix affiché. L’acteur kickboxeur voulait l’avoir à tout prix. Aujourd’hui, il l’a pourtant mise en vente.

Le prix demandé ? 9.999.000 dollars, pour ne pas dire 10 millions de dollars. La devise américaine devenant de plus en plus forte par rapport à notre monnaie, cela représente tout de même 9.145.000 euros. Il y a quelques mois, JCVD avait défrayé la chronique car il avait l’intention de divorcer, une seconde fois, de Gladys Portugues. Finalement, le couple, qui a eu deux enfants (Kristopher et Bianca), a renoncé car il ne voulait pas les perturber. Les enfants avaient été fort secoués lors de leur premier divorce en 1993. La mésentente entre Jean-Claude et Gladys ne semble pas être la raison de cette vente.

«Vous savez, Jean-Claude a plusieurs maisons. S’il a décidé de vendre celle-là, c’est qu’il a sans doute terminé sa nouvelle qu’il a fait construire sur un rocher à Los Angeles », nous apprend Eugène Van Varenberg, depuis la villa de son fils, à Knokke. «Il a dû transférer toutes ses affaires mais cela fait 9 ans que sa vraie vie se situe en Asie». À Hong Kong, plus précisément. «Là-bas, il a tous les avantages qu’il n’a pas aux États-Unis ou en Belgique. Là, il est en plein tournage en Thaïlande. Jean-Claude n’est plus revenu en Belgique depuis 4 ou 5 mois mais je l’ai parfois au téléphone entre deux prises. Tout va bien pour lui », rassure un papa qui n’en revient toujours pas de la célébrité de son fils.

Découvrez tous les détails sur la vente de la maison de JCVD dans les journaux de Sudpresse ce mercredi 8 juillet ou à consulter vias nos supports numériques.