Les hooligans du Beitar Jérusalem s’annoncent à Charleroi après avoir attaqué Amsterdam: "Ils étaient bourrés et menaçants"

Alors que l’équipe du Beitar Jérusalem est arrivée dans la discrétion la plus totale lundi soir à Zaventem avant de rallier Charleroi et un hôtel, dont le nom est fort logiquement gardé secret, ses « supporters » se sont nettement plus fait remarquer ces dernières heures. En effet, ils ont créé beaucoup de problèmes dans l’avion les menant à l’aéroport de Schiphol, à Amsterdam, lundi et nombreux sont d’ailleurs ceux qui ont dû répondre de leurs actes devant les forces de l’ordre néerlandais. « Ils étaient complètement bourrés et ont été menaçants et insultants envers les autres passagers dans l’avion », nous a confié un confrère israélien.

Au Sporting de Charleroi, on espère donc que les policiers amstellodamois faciliteront en partie le travail des forces de l’ordre carolos. « On espère que certains seront renvoyés en Israël s’ils viennent pour autre chose que le match, mais c’est sûr que jeudi, ce ne sera pas une soirée facile », assurait Pierre-Yves Hendrickx.

Tandis que la police carolo préfère ne pas s’épancher sur le sujet, on espère qu’elle est bien consciente de ce qu’elle retrouvera en face d’elle jeudi soir : « Les supporters du Beitar sont racistes. Ce sont des fous et des hooligans », poursuivait notre interlocuteur israélien. Et surtout, ces fans sont beaucoup plus nombreux que le nombre de places qui leur est réservé en tribune visiteuse puisque pas moins de 1.000 fans du club de Jérusalem ont pris l’avion pour la Belgique alors que 600 places leur sont réservées.

Compte tenu de tous ces éléments, il se pourrait que la police carolo ait demandé à son homologue bruxelloise certains renforts en vue du match.

> Les actes fous des supporters du Beitar à Amsterdam et notre dossier sur la sécurité autour du stade, à lire dans nos éditions sportives de ce mercredi.