la Chambre approuve la résolution sur le génocide arménien, Emir Kir aussi

Le point central de ce débat qui a agité la classe politique francophone porte sur la reconnaissance par la Belgique du génocide qui s’est produit il y a un siècle. La résolution reproduit les propos du premier ministre, Charles Michel, qui a reconnu le 18 juin, devant la Chambre, le génocide au nom du gouvernement belge. Elle ne comporte pas en revanche une disposition énonçant que le parlement belge en fait de même.

Plusieurs amendements ont été déposés pour y remédier mais ils n’ont pas été approuvés. Les députés Stéphane Crusnière et Philippe Blanchart (PS), Benoît Hellings (Ecolo), Olivier Maingain (FDF), Benoît Dallemagne et Vanessa Matz (cdH) ainsi que Raoul Hedebouw et Marco Van Hees (PTB) se sont abstenus.

L’attention s’est également portée sur le député et bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir (PS), dont l’absence lors d’une minute de silence commémorant le génocide avait été décriée. L’homme était présent jeudi et a approuvé la résolution.