Wanze-Hannut: au moins 2.000 supporters sous la drache nationale pour le Tour de Wallonie (photos)

Avec l’annonce de la participation de Tom Boonen et du chouchou de la plupart des Wallons, Philippe Gilbert, le Tour de Wallonie comptait faire le plein de spectateurs dès ce samedi pour l’étape hesbignonne. La pluie, le vent et une baisse soudaine de température ont toutefois eu raison du courage matinal des moins enthousiastes car la place Faniel à Wanze était loin d’être noire de monde sur le coup de 12h30.

Qu’à cela ne tienne, ceux qui ont bravé ces conditions presque apocalyptiques n’ont guère eu de mal à faire comprendre que c’est bien le récent vainqueur du GP Pino Cérami, Philippe Gilbert, dont ils font leur favori, même si l’autre ex-champion du monde sur route belge, Tom Boonen, reste un adversaire de taille pour le spécialiste du Cauberg.

Au menu de cette première étape, aucun col digne des Alpes, mais quelques côtes de 2e catégorie comme celles de Wanzoul ou de Huccorgne, où le public était venu assez nombreux, armé il est vrai de parapluies.

Car il ne faut pas s’y tromper, si au fil des kilomètres, le peloton a perdu quelques unités, il a aussi gagné en supporters, comme si rouler dans des conditions aussi dantesques forçait le respect et l’admiration. Il faut dire que quelques valeureux n’ont pas eu peur de lancer l’offensive dès la 14e borne. Parmi ces éclaireurs courageux, sept belges, dont quelques wallons (on pointera Boris Vallée, Loic Vliegen ou encore Antoine Demoitié) qui recueilleront les applaudissements les plus nourris à leur passage, mais aussi le champion national batave, Niki Terpstra, aussi déterminé que lors de son succès à Paris Roubaix en 2014. Le peloton allait−il pouvoir jouer au jeu du chat et de la souris et revenir au dernier moment ou au contraire le Tour allait déjà faire une croix sur tout suspense en mettant hors concours ceux qui n’avaient pas pris la bonne échappée ?

Les pronostics allaient tantôt dans un sens, tantôt dans l’autre, mais pendant ce temps, la place de l’Hôtel de ville de Hannut se remplissait à vue d’œil. Voir ses champions passer devant soi à 3 reprises, ce n’est pas rien : « A ce tarif, on veut bien essuyer quelques gouttes », lance un fan. D’autant qu’après, pour ceux que le vélo n’intéresse pas plus que cela, il y avait une animation musicale avec les « Gauff » et le passage de la caravane publicitaire.

Finalement, ce sont près de 1.500 personnes, essentiellement des familles, qui ont assisté au sacre du maillot tricolore de nos voisins du nord, Niki Terpstra, le coéquipier de Boonen battant facilement au sprint son jeune compagnon d’échappée, le prometteur Victor Campenaerts. Et ceci avec 1 minute seulement d’avance sur Philippe Gilbert toujours capable de renverser la tendance ces prochains jours.

Retrouvez encore plus de photos et les témoignages et interviews dans La Meuse Huy-Waremme de ce lundi!