Laurence Tumerelle, retrouvée morte avec ses deux enfants dans sa voiture en feu à Dinant: "Je ne comprends pas, ils étaient la prunelle de ses yeux"

Pour tenter de comprendre le drame qui s’est joué ce vendredi matin à Thynes (Dinant), nous avons tenté d’en savoir davantage sur le profil de Laurence Tumerelle, la soeur de l’échevin dinantais Christophe Tumerrelle, et de ses deux enfants, Mathys (13 ans) et Sacha (11 ans).

Elle était institutrice maternelle

Laurence Tumerelle, 44 ans, était institutrice en 2è et 3è maternelle à l’école communale de Lustin. Elle avait décroché pour la rentrée prochaine un temps plein à l’école communale de Bois-de-Villers. « C’était une institutrice très rigoureuse dans son travail et toujours à l’écoute des enfants », explique Isabelle, témoin lors du mariage de Laurence avec son ex-mari, un policier de la zone Haute-Meuse. « C’était une femme très joviale et toujours prête à rendre service. Et quand elle décidait de réaliser un projet, elle le portait jusqu’au bout »

Incompréhension totale à l’école

À l’école de Lustin, c’est d’ailleurs l’incompréhension la plus totale. « On est sous le choc », explique Marie-Pascale Remée, la directrice de Laurence et sa collègue. « Ses enfants, c’était la prunelle de ses yeux. Ils comptaient énormément pour elle ».

Mais visiblement, il y avait de grosses tensions entre Laurence et son ex-mari, un policier de la zone Haute-Meuse, autour de la garde de leurs enfants. Ce qui, selon nos informations, faisait fort souffrir la quadragénaire.

« Ça roulait dans sa vie, elle avait plein de projets. Elle terminait ses études pour faire du coaching parental, ou plutôt de l’accompagnement parental comme elle préférait dire. Elle aimait beaucoup aider les gens, être à leur écoute, et les aider à relativiser. Mais le gros point noir, c’était la garde des enfants… Elle se faisait un sang d’encre avec ça. Et cela créait de très très gros problèmes, même si elle restait assez discrète là-dessus. »

Des enfants « sympas et heureux »

Quant aux deux enfants décédés avec leur maman, ils étaient paraît-il sans problème.« Mathys était un garçon super sympa avec tout le monde. Il suivait des cours d’arts dramatiques avec ma fille. Et il était vraiment à sa place. Sa petite sœur, Sacha, était plus réservée », explique Isabelle. « Sacha terminait sa 6ème primaire. Elle était rigolote. C’était des enfants sympas et heureux », ajoute la directrice de l’école de Lustin.

Des projets prévus ce week-end

Rien ne laissait présager le drame à venir. Selon nos informations, Laurence avait d’ailleurs plusieurs projets à court terme, notamment plusieurs activités prévues durant ce week-end.