Voici l’alphabet des cambrioleurs: ces signes ne sont pas un mythe et sont déchiffrés par nos policiers

Selon les zones locales de police, l’une des techniques utilisées par certaines bandes itinérantes et plus précisément les bandes de gitans, est l’utilisation de codes pour signaler différentes caractéristiques à propos des maisons ciblées. Si vous repérez ces signes devant votre habitation, vous êtes probablement la cible d’une bande de cambrioleurs ! Une multitude de signes existent qui ont chacun une signification bien précise. Présence d’un chien dangereux, maison inoccupée ou femme veuve, ces codes ne manquent pas et ont été répertoriés par la police…

Pourtant, au sein même de la police, ces signes font débat. Pour Pascal Gillot, porte-parole de la police de Liège, il s’agit tout simplement d’une légende urbaine.

Un avis que ne partagent pas la majorité des policiers interrogés pour qui l’alphabet des malfrats est bel et bien une réalité. « Ils indiquent ces codes avec de la craie, de la bombe ou dessinent les signes avec des cailloux de manière peu visible sur ou devant les façades », explique Jean-Yves Schul, commissaire divisionnaire de la zone de police de Gaume. « Si les gens rencontrent ce genre de signe suspect sur leur habitation, celle de leurs voisins ou en promenant leur chien, il faut directement alerter la police locale afin que les agents de police puissent mener une enquête. »

> Notre dossier complet sur cet alphabet des cambrioleurs et leur signification, à lire dans nos éditions papiers et numériques de ce lundi.