Archives de l’État: tout espoir semble mort pour le dépôt de St-Hubert

Les temps sont durs aux Archives de l’État en général, en province de Luxembourg en particulier. Ainsi, la direction envisageait la fermeture pure et simple du dépôt de St-Hubert. La députée fédérale cdH Isabelle Poncelet a interrogé à ce sujet la secrétaire d’État Elke Sleurs (NV-A). La réponse qui vient d’arriver n’est guère encourageante puisque celle-ci a indiqué « que la fermeture du service des Archives de l’État à Saint-Hubert est envisagée par la direction dans le cadre d’une saine gestion des moyens disponibles ». Tout le monde aura compris que la messe est dite. Pourtant, le personnel du dépôt avait multiplié les initiatives ces derniers temps pour inverser la tendance et sauver ce qui pouvait l’être. Un peu en franc-tireur. Ce qui a eu le don d’agacer certains de leurs collègues. « Il faut être de bon compte : il y a autant d’employés à St-Hubert qu’à Anvers. Or, la fréquentation n’est pas comparable. On ne peut pas reprocher au ministre ce genre d’économie. » Certains voyaient aussi dans l’acharnement désespéré des Borquins un risque de ralentissement d’un projet très attendu : l’extension du dépôt d’Arlon. Une annexe notamment appelée à abriter les documents déplacés de St-Hubert. « Des travaux vitaux », nous ont dit certains archivistes. À ce sujet, le ministre Jan Jambon (NV-A) a indiqué à Isabelle Poncelet que «  la mise en adjudication des travaux d’extension des archives de l’état d’Arlon (5.000 m2 bruts) devrait être prévue courant du premier semestre 2016 pour autant que les crédits suffisants soient disponibles. Les travaux pourraient débuter au plus tard début 2017  ». Isabelle Poncelet a indiqué pour sa part « regretter la fermeture de St-Hubert. Les dépôts d’Arlon et de Namur sont distants de 130 km. La province de Luxembourg va à nouveau payer cash le prix de sa spécificité ». Elle se réjouit par contre d’une plus grande informatisation des services. Au dépôt d’Arlon aussi. Même si la mise en ligne a fait chuter de 50 % la fréquentation en quelques mois seulement.