En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

La police de Liège veut des tasers pour son peloton anti-banditisme

Tous sont d’accord pour dire que l’utilisation d’un taser par les hommes du PAB de Liège, mardi soir à Rotheux-Rimière, aurait permis de sauver la vie du malheureux Olivier Krupa, abattu par la police de Liège. Aujourd’hui, seules quelques membres des forces spéciales de la police fédérale utilisent le taser qui n’est pas disponible pour les polices locales.

Mardi soir, le peloton anti-banditisme de la police de Liège abattait Olivier Krupa dans l’allée de sa villa située à Rotheux-Rimière. Quelques instants plus tôt, Olivier – qui ne se trouvait pas dans un état normal – avait appelé la police afin de signaler qu’il était armé et qu’il allait mettre un terme à ses jours. Le PAB avait tenté de l’en dissuader. Ils avaient d’abord tenté de le neutraliser en vidant un chargeur de balles en caoutchouc du FN 303 récemment acquis ainsi qu’une bombe de gaz incapacitant. Ni les balles, ni le gaz n’avaient eu les effets escomptés. Olivier avait alors sorti une arme et s’était avancé vers les policiers qui n’avaient pas eu d’autre choix que d’ouvrir le feu. L’une des balles avait mortellement blessé le Neupréen qui était décédé à l’hôpital.

Certains stigmatisaient l’inefficacité du FN 303 dans les conditions de mardi soir. Les mêmes arguaient que l’utilisation d’un taser, un pistolet électrique qui envoie deux électrodes libérant une décharge de 50.000 volts, aurait permis de sauver Olivier Krupa.

Christian Beaupère : « Mardi soir, si les hommes du PAB avaient eu un taser, ils auraient, probablement, sauvé la vie de la personne. Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, et moi sommes parfaitement d’accord sur ce sujet, le taser nous intéresse. J’avais d’ailleurs rédigé, en 2012, une demande pour équiper le PAB avec des tasers ».

Retrouvez les intentions de Christian Beaupère au sujet de l’utilisation du taser par sa police dans La Meuse Liège de ce vendredi ou dans nos éditions en numérique .

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale