En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil

Braine-l’Alleud: les jeunes de l’Eté solidaire ont retapé la plaine des sports

La plaine de sport de Saint-Zèle a fière allure à présent ! Pendant un mois, les jeunes participant à l’opération « Été Solidaire » l’ont remise à neuf. « Cette année, les jeunes venaient de trois groupes : le Roman Païs, le CPAS et la Commune », explique Chantal Versmissen, échevine en charge de la Jeunesse. « Ils ont travaillé avec le service travaux et la régie des quartiers. Il y avait des tâches préétablies. Ils se sont occupés de cette plaine : ils ont refait le terrain de beach-volley, refait les lignes du terrain de baskets et celles du terrain de football, désossé des palettes qu’ils ont peintes puis mises en peinture et qui serviront de banc, mis en place un « WC canin »… Les habitants pourront se réapproprier cette plaine, c’est un poumon vert dans Braine-l’Alleud. »

Chaque année, « Été Solidaire » doit faire face à une donnée particulière : la pluie. « On a toujours une solution de repli en cas de pluie. Cette année, quand il a plu, ils se sont occupés de deux locaux de l’accueil extrascolaire en juillet et ils ont repeint une classe de l’école d’Ophain en août. » Bref, les jeunes ont bien mérité leur paye de 420 euros net pour dix jours.

Un premier job

À l’instar de Fatoumata, 17 ans, ils ne s’en cachent d’ailleurs pas, c’était leur principale motivation. « Je voulais trouver un premier job », raconte-elle. L’ambiance dans le groupe actif au mois d’août était « topissime », pour reprendre les termes de Tommy, 15 ans. Miky et Dorian, qui habitent le quartier, peuvent eux voir la différence entre l’avant et l’après. « Avant, il y a juste le panier pour le basket ou les piquets pour le volley », raconte le premier. « On a ajouté les lignes et remis les lignes. Ce sera mieux pour les matches ! Déjà avant, c’était fort fréquenté par les familles. Moi, j’ai toujours respecté les lieux, mais j’espère que personne ne va venir péter les palettes. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo