Hannut: la privatisation des titres-services coûtera au moins 100.000 euros à la Ville

Le conseil communal hannutois a dû prendre une décision difficile ce jeudi soir : le transfert du service des titres-services vers un opérateur privé, à savoir la société Flexpoint. Une privatisation nécessaire au vu du déficit récurrent de ce département depuis 2008. « Il s’élève à 90.000 euros par an rien qu’en prenant en compte les travailleuses », commente le bourgmestre ff Manu Douette (MR).

Après avoir reçu les conclusions d’un audit réalisé par la Conférence des élus de Huy-Waremme et une analyse des causes de cette perte, plusieurs solutions se présentaient au Collège communal. « Soit nous arrêtions purement et simplement le service et les travailleurs se retrouvaient sans emploi, soit nous créions une structure de type ASBL ou autre, soit nous cédions les titres-services à une société privée. La volonté du Collège était de pérenniser l’emploi et la dernière solution nous paraissait dès lors la plus avantageuse », déclare Manu Douette.

Mais cette cession au privé dès le premier octobre prochain aura aussi un coût important pour la commune. « Il doit encore être affiné en fonction des congés qui doivent être pris et des heures supplémentaires prestées. Nous évaluons ce montant entre 100.000 et 150.000 euros, ce qui correspond plus ou moins à une année de déficit », déclare le bourgmestre ff.

Tous les détails dans La Meuse Huy-Waremme de ce samedi ou dans nos édition numériques.