Les gens du voyage dépouillent les réfugiés: ils ont été chassés du camp Maximilien!

Plusieurs bénévoles et migrants ont été témoins, durant ce week-end, de vols et de tentatives de vols commis par des Roms, autrement appelés « gens du voyage », sur le site où sont accueillis à Bruxelles les demandeurs d’asile arrivés en masse ces dernières semaines. Ces personnes qui ont volé des biens apportés par des habitants et associations de Bruxelles n’ont absolument rien à voir avec les migrants, selon les témoignages récoltés. Il ne s’agit pas de personnes installées dans le camp. « On ne sait pas trop d’où ils viennent mais ils sont arrivés à plusieurs dans le camp puis ils ont fui. Mais on ne sait pas d’où ils viennent exactement, d’ailleurs à Bruxelles sans doute », a commenté une bénévole à l’entrée du Parc Maximilien, près de la gare du Nord à Bruxelles, là où logent les demandeurs d’asile.

« Se servir l’air de rien »

«  Ils ont sans doute clairement repéré que les gens venaient déposer de nombreux objets : des vêtements, de la nourriture, des couvertures, etc. Et ils ont voulu venir se servir l’air de rien », a raconté la témoin.

Les gens du voyage ne sont pas les seules personnes indésirables au parc Maximilien. Dans nos éditions de lundi, découvrez pourquoi les bénévoles se méfient des témoins de Jéhovah.