L’évêque de Tournai revient d’une mission en Irak où il a visité des camps de réfugiés

Le séjour sur place était express : quatre jours seulement pour découvrir et rendre compte de la réalité des camps de réfugiés irakiens. Mgr Guy Harpigny a décollé jeudi à destination du Nord de l’Irak « vers une partie du Kurdistan », précise-t-il, «  plus spécifiquement les villes de Dohuk et d’Erbil ». Là-bas, il a fini par ne plus compter le nombre de camps de réfugiés qu’il a visités : « Les gens ont dû tout quitter en une nuit, bien souvent. Ils ont traversé plusieurs vallées et marché des centaines de kilomètres pour s’installer dans des camps qui comptent peut-être mille conteneurs. Et dans chacun deux familles qui comptent entre 6 et 12 enfants ». Au total, il y a 1.800.000 réfugiés au Kurdistan depuis plus d’un an.

Ils étaient trois évêques belges à participer à cette mission de solidarité en Irak : «  Ce n’était pas un voyage d’études », s’empresse de préciser Mgr Harpigny, « parce que dans ce cas, quatre jours auraient été largement insuffisants. Non, nous étions surtout là-bas pour écouter les gens, témoigner notre solidarité ». La plupart des camps visités par les évêques de Belgique étaient d’ailleurs dirigés par des prêtres « qui font tout sur place. C’est du sept jours sur sept. Il faut prévoir de la nourriture, des vêtements, des soins médicaux… Et dans quelle promiscuité ».

Ce qui a le plus frappé l’évêque tournaisien, c’est le désespoir qui gagne ces personnes qui ont tout perdu : « Elles le disent, en anglais, elles n’ont pas d’avenir, pas d’espoir… Partir ? Mais pour où ? demandent-elles. Pour faire quoi ? Sans parler de l’argent que cela leur coûte ».

De retour d’Irak, l’évêque tournaisien entend bien poursuivre sa mission de solidarité en témoignant de ce qu’il a vu sur place : «  Notre devoir, aujourd’hui, c’est d’abord de comprendre… et ensuite, de faire ce qui est juste. Se contenter de faire la charité, cela ne suffit pas ! C’est finalement trop facile d’agir pendant quinze jours, avant d’oublier ».