Très bonnes vendanges à Huy: 1.600 kilos de raisins récoltés par les vignerons du Clos Bois Marie

«C’est le mois de septembre qui fait le vin», sourit Frédéric Lepage en nous accueillant, ce dimanche, au cœur du Clos Bois Marie, sur les hauteurs de Huy. En ce dernier jour de vendanges, les trois amis (avec Alain Dirick et Marcel Mestrez) qui ont repris le vignoble de M. Legot, à son décès en 2007, sont aux anges. «Cette année, les paramètres de sol et d’ensoleillement étaient parfaits. Mais on a dû attendre le 3e week-end de septembre pour s’y mettre car il n’arrêtait pas de dracher. Ce n’était pas très bon pour le raisin. On a donc commencé à enlever ce qui était arrivé à maturité pour finir ce dimanche. Heureusement, il y a du soleil!»

Et le soleil n’a pas fait qu’égayer les esprits puisque, pour le raisin aussi, il était le bienvenu. «On tourne à un futur taux d’alcoolémie pour notre vin à 12º avec ces grains», explique Frédéric Lepage en analysant le taux de sucre présent dans une baie, au moyen d’un petit outil spécialisé.

Même si la convivialité est de mise, personne ne chôme. Tandis que certains arpentent, de haut en bas, les pieds de vignes pour y enlever les dernières grappes, d’autres s’activent à la réalisation du jus. «Première chose à faire avec les grains, les sentir. S’il y a une odeur de vinaigre, cela veut dire qu’il y a la présence d’une piqûre ascétique et qu’il faut écarter la grappe. Pour nous, il doit y avoir eu 1% de notre récolte dans ce cas», explique Frédéric Lepage.

> Retrouvez tous les détails de cette information et les photos dans « La Meuse » Huy-Waremme de ce mardi 13 octobre, ou dans nos éditions numériques.