Comines: abandonnés et enfermés durant deux mois, quatre chats se mangent entre eux, un seul survivant

« Nous n’avons jamais vu ça ». À la S.P.A. (Société Protectrice des Animaux) de Comines, c’est la consternation. Personne n’avait jamais assisté à quelque chose d’aussi cruel. La S.P.A. a souhaité diffuser les images et l’information pour faire prendre conscience aux gens de ce qu’il peut arriver si on laisse des animaux comme ça, sans nourriture. « On ne veut plus jamais ça », nous a-t-on expliqué.

Mais la question est évidemment : comment cela a-t-il pu se passer ? « Les faits ont eu lieu dans une maison qui était louée auparavant. Les chats appartenaient aux locataires des lieux », commente un employé de la S.P.A.

Visiblement les locataires ont laissé les chats dans une pièce, une chambre a priori. Ils les ont enfermés juste avant de déménager. « Le propriétaire de la maison n’est absolument pas responsable de ce qu’il s’est passé. Il n’était pas au courant que des chats étaient restés enfermés dans sa maison. »

Ce sont des voisins qui ont contacté les autorités. « Apparemment, il y avait eu des plaintes mais cela reste assez sombre. » La police a été prévenue des faits. Elle est venue ouvrir la maison.

« C’est à ce moment-là qu’on a trouvé trois chats morts et un dernier qui était encore vivant. Il s’agissait de petits chats. Celui qui est encore vivant a six mois. Il devait avoir 3 ou 4 mois lorsqu’ils ont été enfermés », détaille l’employé de la S.P.A.

Sans eau ni nourriture pendant deux mois, les quatre petits chats étaient évidemment affamés. La seule solution pour eux était donc de se manger entre eux. Un seul chat a survécu à ce cauchemar en mangeant les trois autres chats.

Lorsque la S.P.A. est arrivée, le dernier chat était évidemment très faible. Une bonne semaine après avoir été sauvé de cet abandon, il va mieux. « Grâce à la nourriture que nous lui donnons, il commence à retrouver un poids normal. On va continuer à la resociabiliser. D’ici quelques semaines, il pourra être mis à l’adoption. Il est désormais hors de danger. »

Quant aux personnes qui ont abandonné ces chats, ils ont été identifiés mais restent, pour le moment, introuvables.