Budget de la Région bruxelloise: "La justice fiscale oubliée dans le virage vers une fiscalité plus immobilière" estime les Verts

Saluant la suppression annoncée de la taxe régionale forfaitaire de 89 euros qui touchait indistinctement tous les revenus, Ecolo et Groen se montrent plus critiques à l’égard de la diminution linéaire de l’IPP de 1% qui profitera selon eux «beaucoup moins aux petits revenus et beaucoup plus aux hauts revenus».

Le virage opéré vers une hausse du précompte immobilier laisse par contre les Verts sur leur faim car si faire contribuer davantage les propriétaires, en particulier les multi-propriétaires, «va dans le sens de plus de justice fiscale», le précompte immobilier reste injuste car fondé sur un revenu cadastral qui n’a, souvent, pas été réactualisé et n’est pas prêt de l’être.

«De plus, la hausse du précompte immobilier risque fortement d’être payée in fine par les locataires, parmi lesquels figurent les publics les plus précarisés. Le risque est grand, le gouvernement n’ayant pas prévu parallèlement de système de régulation des loyers, que les propriétaires soient tentés d’augmenter les loyers pour compenser la hausse du précompte», ont souligné les chefs de groupes Ecolo et Groen au parlement bruxellois Zoé Genot et Bruno De Lille.

Ceux-ci s’interrogent sur l’impact de l’abattement plus grand des droits d’enregistrement sur les prix de l’immobilier.