Le rail encore perturbé par les grèves ce mardi: voici les régions qui seront fortement touchées

Vers 21h00 ce lundi, les lignes les plus touchées par l’action demeuraient celles reliant Namur à Arlon (27% seulement des trains circulant), Liège à Namur (25%) et Bruxelles à Namur (37%), faisait savoir Infrabel lundi soir. La dorsale wallonne entre Namur, Charleroi et Mons affichait un taux de circulation de 55%, soit environ le même rythme que sur l’axe Bruxelles-Louvain-Liège (56%) et Bruxelles-Termonde (57%). Sur toutes les autres lignes, au moins deux tiers des trains roulent lundi soir. L’impact du mouvement sur les provinces de Flandre occidentale et orientale était moindre qu’en Wallonie.

Depuis ce lundi 22h00 jusque ce mardi 22h00, le Hainaut et le Brabant wallon (Nivelles, Braine-l’Alleud) sont désormais touchés par ces actions tandis que les perturbations devraient rester limitées dans le Brabant flamand, le Limbourg et la province d’Anvers.

Le mouvement social aura également des conséquences sur le trafic international, plusieurs trains internationaux (ICE, InterCity, Eurocity, Eurostar, TGV et Thalys) devant être supprimés. Prenez donc vos dispositions !

La CGSP-Cheminots, qui regrette l’absence de front commun, proteste contre le plan stratégique pour le rail de la ministre de la Mobilité, et particulièrement contre « l’hémorragie de personnel statutaire qu’il faut absolument arrêter ».