Liège: le projet de salle de guindaille à Droixhe retardé par les squatters!

Depuis de nombreuses années, les guindailles étudiantes étaient synonyme du « chapi », ce grand chapiteau blanc installé en novembre et en février sur le site du Val-Benoît.

Entaché par différents incidents et les décès accidentels de plusieurs étudiants, le lieu, jugé dangereux, avait été abandonné pour de bon par l’Association Générale des Etudiants liégeois (AGEL) suite au projet de réhabilitation du Val-Benoît.

L’an passé, le chapiteau avait d’ailleurs été « enterré » par les étudiants, qui se cherchent depuis un nouveau lieu pour festoyer. Il y a quelques mois, nous avions révélé qu’une solution avait été trouvée: les guindailles auraient désormais lieu dans un entrepôt désaffecté de la Ville situé à Droixhe, à quelques centaines de mètre à peine de la brasserie de Jupille.

Un lieu ô combien approprié pour ces fêtes étudiantes où le houblon coule à flot.

Seulement voilà, coup de théâtre ce vendredi: nous apprenons que l’AGEL sera dans l’incapacité d’organiser les festivités dans le bâtiment prévu par la ville.

La raison de ce chambardement? Le bâtiment est occupé par Kréac’tion, un collectif citoyen qui squatte le bâtiment depuis un an.

> Pour découvrir les témoignages de l’AGEL et des squatters, rendez-vous dans La Meuse Liège de ce week-end.