La Chambre refuse l’examen d’une proposition de résolution du Vlaams Belang sur la scission du pays

L’ensemble des députés francophones, ainsi que le sp.a et le groupe Ecolo-Groen - à l’exception d’une abstention chez les Verts flamands - ont voté contre la prise en considération.

Les «appels à la haine», y compris la «haine de la Belgique» dépassent les limites de la liberté d’expression qui s’exprime au sein de l’assemblée, a justifié le député André Frédéric (PS) rejoint par Véronique Caprasse (FDF) selon qui «un parti qui fait ce genre de proposition n’a pas sa place ici s’il continue comme cela». La cheffe de groupe cdH Catherine Fonck avait également appelé au rassemblement de ceux qui se veulent les «gardiens de la démocratie».

Les groupes flamands de la majorité ont tous voté en faveur de l’examen du texte du VB au nom de la liberté d’expression. Patrick Dewael (Open Vld) a repris cette citation attribuée à Voltaire qui disait: «Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire».

L’auteure de la proposition, Barbara Pas (VB), s’est étonnée du tumulte autour de sa résolution alors qu’un même texte avait été pris en considération en 2011.