Référendum sur l’indépendance flamande: la N-VA le rejette par peur de "guerre civile"

« Si la N-VA veut à nouveau une campagne communautaire en 2019, elle doit oser organiser un référendum, comme en Ecosse et en Catalogne », argumente Kristof Calvo dans son nouveau livre «F*ck de zijlijn» (F*ck le banc de touche). Selon lui, la N-VA est composée de «nationalistes sans courage». « Pourrir l’ambiance en Belgique, oui, mais demander à la population si la Belgique doit réellement disparaître, ils n’osent pas. »

Dans les couloirs de la Chambre, Hendrik Vuye a fait remarquer au micro de VTM que l’appel de Kristof Calvo montrait surtout un manque de connaissance historique. « Il devrait savoir que nous avons organisé un référendum en 1950, qu’il y a eu alors plusieurs morts et que nous avons été au seuil d’une guerre civile », a indiqué l’élu N-VA, en faisant référence à la Question royale. « Je ne pense pas qu’il faille répéter cela. »