Le musée d’archéologie de Tournai menacé par le lierre

« Le problème de ce musée, comme d’autres à Tournai, c’est que l’entretien n’est pas fait », résume la conservatrice, Marianne Delcourt, « Quand une partie du toit s’est effondrée dans la salle de conférence, il a fallu un mois pour le réparer ».

Les vitres deviennent de plus en plus opaques faute de nettoyage, les boiseries des fenêtres sont à refaire, le lierre qui envahit les murs du bâtiment déchausse les briques et passe à travers certaines fenêtres, sans parler du mur qui s’est effondré récemment et a dû être refait, ou encore de la maisonnette à l’entrée, effondrée depuis des années...

Pourtant, le bâtiment, construit au début du XVIIe siècle, au moment de la Renaissance espagnole, tout comme l’ancienne Halle aux Draps, a du cachet: « Il y a des gens qui viennent au musée juste pour le bâtiment, qui a été classé », observe l’équipe du musée.

Si la conservatrice ne peut qu’espérer une remise en état de ce grand bâtiment, elle est consciente que « la ville n’a pas d’argent ». Alors une solution pourrait être d’aller chercher des subsides, notamment auprès de la Fédération Wallonie -Bruxelles.

«  Il n’y a pas de danger pour les collections du musées pour le moment, mais d’ici dix ans on devra se préoccuper sérieusement de la conservation du bâtiment », s’inquiète Marianne Delcourt