La soirée très chaude dans un club échangiste de Carine, Noémie, Peter et Paul: découvrez, dans ces 3 vidéos, les secrets de ces lieux qui suscitent les fantasmes

En France, ils sont 400 000 à pratiquer l’échangisme ou de libertinage. Ils sont aussi plusieurs milliers en Belgique. Dans les clubs libertin ou échangiste, plus de la moitié des clients viennent avec leur épouse ou leur concubin. Selon une enquête Ifop de 2010, 7 % des Français auraient déjà pratiqué une forme de sexualité de groupe. Parmi ces amateurs, on compte deux fois plus d’hommes (11 %) que de femmes (5 %) et une surreprésentation de quadragénaires (de 10 à 13 % selon le sexe). Quant au fantasme de l’amour à plusieurs, il est très répandu et constitue surtout l’apanage de la gente masculine : plus de 1 homme sur 3 en couple (35 %), contre moins de 2 femmes sur 10. Mais pourquoi ? Plus de la moitié des personnes interrogées reconnaissaient que leur chéri n’était plus la personne affectueuse et généreuse qu’au début de leur relation. Il faut savoir qu’une personne sur dix avoue ne pas être satisfaite dans son couple.

Carine, Noémie, Peter et Paul, eux, ne s’en cachent pas : ils s’offrent de temps en temps une soirée de plaisirs libertins dans une boîte de nuit échangiste. RTL les a suivis :

Par contre, ces boîtes, si elles suscitent des fantasmes, elles suscitent aussi bien des questions. Une équipe de RTL s’est également rendue à Han-sur-Lesse où un club échangiste crée l’émoi dans la population ! L’établissement s’apprête à ouvrir ses portes ! Indignés, les habitants ont décidé de réagir !