Comines: cinq ans de prison requis contre un entraîneur de foot pédophile

Le 29 juin 2015, le monde de l’ancienne compagne du prévenu s’est écroulé quand elle a découvert des conversations inquiétantes et des échanges de photos de sexe en érection dans le GSM de son fils aîné, âgé de 14 ans. Ce dernier lui a confié que son ancien compagnon, dont elle s’était séparée en mai, avait abusé sexuellement de lui sous la menace. Le petit frère, âgé de 9 ans, avait aussi été victime de celui qui a été qualifié de « prédateur » par le ministère public.

Quand l’affaire a éclaté, le ministère public soupçonnait l’existence de nouvelles victimes car le prévenu avait entraîné une équipe de football de la région de Comines avant d’être viré pour d’autres motifs. Il ressort de l’enquête qu’un autre jeune, âgé de 14 ans, a aussi été victime d’attentat à la pudeur. Il avait passé une soirée chez son entraîneur de football.

Jeudi, la défense a plaidé un sursis probatoire. Le prévenu avait été lui-même abusé sexuellement par son père qui avait écopé de huit ans de prison.