Amay: trois ans de prison pour le locataire qui a tout détruit dans la maison

En quittant les lieux qu’il avait occupés pendant un an, entre le 7 août 2011 et le 1er septembre 2012, il s’était littéralement déchaîné contre les murs, abandonnant le bien dans un état épouvantable.

Dans ses attendus, le tribunal a souligné la gravité des faits ainsi que leur barbarie « commis dans un but de vengeance et de ressentiment envers des personnes âgées. »

La hauteur de la peine tient compte également des antécédents du prévenu qui a déjà passé 11 ans de sa vie en prison. Son arrestation immédiate qui a été requise n’a pas été ordonnée.