Abdelhamid Abaaoud impliqué dans 4 des 6 attentats déjoués en France depuis le printemps: le terroriste serait passé par la Grèce

Le corps du djihadiste «vient d’être formellement identifié, après comparaison de traces papillaires, comme ayant été tué au cours de l’assaut (...) Il s’agit du corps découvert dans l’immeuble», précisait jeudi un communiqué de François Molins, chargé de l’enquête sur les attaques qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés.

Une présence en Grèce

«Aucune information émanant de pays européens dans lequel il aurait pu transiter avant d’arriver en France ne nous a été communiquée suggérant qu’il ait cheminé en Europe, et soit arrivé jusqu’à la France», a déclaré Bernard Cazeneuve. « Ce n’est que postérieurement aux attentats de Paris qu’un service de renseignement d’un pays hors d’Europe nous a signalé avoir eu connaissance de sa présence en Grèce », a poursuivi M. Cazeneuve, rappelant qu’Abdelhamid Abaaoud, soupçonné d’avoir joué un «rôle déterminant» dans les attentats du 13 novembre à Paris et qu’on pensait se trouver en Syrie, était par ailleurs l’objet d’un mandat d’arrêt européen.

«La coopération dans la lutte anti-terroriste est cruciale», a-t-il plaidé, en rappelant qu’il avait demandé une réunion exceptionnelle des ministres de l’Intérieur et de la Justice vendredi à Bruxelles «pour que toutes ces questions soient de nouveau abordées dans un cadre européen».

«Il est urgent que l’Europe se reprenne, s’organise, se défende contre la menace terroriste», a encore souligné M. Cazeneuve.

Il a demandé un «renforcement conséquent du contrôle des frontières extérieures» de l’Europe, et une «coordination renforcée contre le trafic d’armes». «Ces mesures, la France les réclame avec force et constance depuis plus d’un an et demi. Des progrès ont été accomplis (...), mais tout cela ne va pas assez vite, tout cela ne va pas assez loin».

«J’appelle donc à une prise de conscience collective de tous les ministres européens. Il faut aller vite et fort, l’Europe doit le faire en pensant à toutes les victimes du terrorisme et à leurs proches», a conclu M.