Ahmed Dahmani, un boxeur de Bruxelles, soupçonné d’avoir aidé les terroristes de Paris: une piste "intéressante" selon les enquêteurs

Les trois arrestations dans la station balnéaire méditerranéenne turque, où s’est tenu dimanche et lundi dernier sous haute surveillance le sommet des 20, ont été annoncées samedi matin par l’agence de presse Dogan. Mais sans préciser le moment de leurs interpellations. Les autorités turques n’ont pas réagi à cette information pour le moment. Et le parquet fédéral belge refuse quant à lui tout commentaire quant au lien avec la Belgique.

Identifié sous le nom d’Ahmad Dahmani, cet homme de 26 ans a été arrêté dans un hôtel d’Antalya, où il était arrivé le 14 novembre en provenance d’Amsterdam (Pays-Bas), ont précisé à l’AFP deux responsables turcs, voulant rester anonymes. Avec lui, les policiers ont arrêté deux autres personnes avec lesquelles il se préparait à franchir illégalement la frontière syrienne, ont-ils ajouté. « Nous pensons qu’il était en contact avec les terroristes qui ont perpétré les attentats de Paris. L’enquête se poursuit », a affirmé un des responsables.

« Si les autorités belges nous avaient alertées à temps... »

L’agence de presse turque Dogan a pour sa part affirmé qu’Ahmad Dahmani était soupçonné d’avoir participé au repérage des cibles des attentats : le stade de France, la salle de concert du Bataclan ainsi que des bars ou restaurants parisiens. Cette hypothèse n’a pas été confirmée de sources officielles. Le Belge, décrit comme un membre du groupe État islamique (EI), et ses deux complices, présentés comme des Syriens par Dogan, ont tous les trois été inculpés et écroués par la justice turque. Ses responsables joints par l’AFP ont insisté avoir procédé aux arrestations d’Antalya sur la foi de renseignements exclusivement turcs. « Si les autorités belges nous avaient alertées à temps, Dahmani aurait pu être appréhendé dès l’aéroport », a regretté l’un d’eux, « nous exhortons nos alliés à continuer à partager leurs renseignements avec nous. C’est absolument nécessaire si la communauté internationale veut combattre le terrorisme ».

De notre côté, nous avons découvert l’existence à Bruxelles d’un nommé Ahmed Dahmani, âgé de 26 ans, et membre d’un club de boxe de la capitale, sur le site internet duquel figure sa photo. Et celle-ci présente une incroyable ressemblance avec les photos d’un des trois hommes arrêtés à Antalya !

Une source judiciaire fiable à 100 % a pu nous certifier qu’il s’agissait bien du même homme.

Et selon les informations de nos confrères du Monde, la piste menant à cet Belge de 26 ans est jugée « intéressante » par les enquêteurs. Le suspect est en effet un proche de Salah Abdeslam selon eux.

> Découvrez le témoignage des proches d’Ahmed Dahmani dans le 7 Dimanche, notre édition dominicale gratuite disponible dans tous les commerces ouverts ce dimanche.