Samedi soir, au Sportpaleis d’Anvers: Madonna traite les terroristes de l’Etat Islamique de «Motherfuckers»

De 21h45 à un peu plus de minuit : le public en a eu pour son argent samedi soir à Anvers, dans un Sportpaleis qui accueillait la date belge du Tour « Rebel heart » de Madonna.

(Belga)

Un vrai show à l’Américaine avec des danseurs, une scène changeante et colorée, des acrobates, des passages de films et de photos en arrière-plan…

Madonna ? Une énergie assez impressionnante pour quelqu’un de 57 ans qui tourne depuis si longtemps.

(Belga)

Durant son spectacle, l’Américaine a évidemment évoqué le contexte un peu particulier de ce concert. « Beaucoup d’amis m’ont dit de ne pas venir en Belgique. Je ne les ai pas écoutés. Je veux continuer à pouvoir faire… ce que je veux… », a-t-elle déclaré entre deux chansons, ce qui lui a valu l’ovation du public.

(Belga)

« Il y a beaucoup de choses tragiques qui se produisent dans le monde », a déclaré Madonna. « Il semble qu’il y ait beaucoup de ténèbres. Nous ne nous courbons pas pour la peur, mais pour l’amour ».

(Belga)

Nouvelle ovation, sans doute plus bruyante, lorsque l’Américaine a lancé le mot « Motherfuckers » (Enculés) en parlant des terroristes de Daech, derrière les heures sombres vécues par l’humanité depuis un certain temps…

(Belga)