Gros incident à la caserne de Heverlee ce lundi matin: cinq véhicules militaires ont été piégés avec des engins incendiaires!

La clôture a été découpée pour permettre un passage et cinq véhicules militaires ont été piégés avec des engins incendiaires artisanaux rudimentaires. Il s’agirait de jerrycans reliés à un dispositif d’allumage qui n’aurait pas fonctionné.

«Une effraction a été constatée lundi dans le quartier militaire d’Heverlee», précise la Défense dans un communiqué. «Le périmètre extérieur de la caserne a été endommagé. Lors de la fouille du quartier qui s’en est suivie, une petite quantité de produit inflammable ainsi qu’un sac noir ont été retrouvés à proximité de quelques véhicules militaires. Suivant les procédures en vigueur, la police locale, les pompiers, les services de secours ainsi que le SEDEE (service de déminage de l’armée, NDLR) ont été appelés sur place.»

La police de Louvain a établi un périmètre de sécurité à l’extérieur de la caserne. La Kerspelstraat a ainsi été fermée au trafic.

«Par mesure de précaution, les bâtiments dans le périmètre de sécurité dans le quartier ont été évacués et une inspection approfondie a déjà eu lieu. Aucune matière explosive n’a été retrouvée», a ajouté la Défense.

Après le désamorçage et l’évacuation des objets par le SEDEE, les activités ont pu reprendre leur cours normal à la caserne, peu avant 13H00.

Une enquête a été ouverte par le Service général de renseignement militaire. L’affaire est prise au sérieux. Une vigilance accrue était demandée aux militaires de plusieurs casernes, notamment de Florennes.